AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

[TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare.

AuteurMessage
avatar

Nar O'Shanahan
» Gloomy Vigoureux

» Âge : 24
» Messages : 430
» Popularité : 496
» Race : Vampire
» Profession : Professeur de Sport.
» Absence : None.

MessageSujet: [TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare. Mar 9 Aoû - 21:32

Ce jeune homme, je l'entendais, je le sentais. Il n'était pas loin, il déambulait comme moi, dans les couloirs. Il semblait perdu, vous voyez, les petit chiens errants que l'on croise la nuit dans les quartiers malfamés ? Il était l'un de ces bâtards perdus. Abandonné à son propre esprit, enclin à la folie et à l'ennui. Il pouvait être effrayant, incompris et mal aimé. Dans ce cas là... Pourquoi vis-tu petit humain ? Que fais tu ici ? Abandonne ton innocence et passe de l'autre côté, laisse ton cœur abandonner son dernier souffle et offre toi à la grande. La grande sangsue, celle qui transforme les gens. Ce ne sont que des pensées qui me traversaient l'esprit lorsque je le voyais là dans ce couloir. J'étais en face de lui, les mains dans les poches, j'étais tellement plus classe que lui; vêtu d'un t-shirt à manches longues fin et de couleur noir, pas dessus j'avais mis un gilet d'homme noir et gris clair fermé ainsi qu'une veste de blazer dans les mêmes couleurs. Mon jeans, noir et slim se serrait sur mes jambes que je portais un peu taille basse. Alors que lui, habillé certes aussi en sombre mais il ne se tenait pas bien, il n'avait pas la classe que je dégageait. Il n'avait pas ce petit quelque chose qui faisait que moi j'avais un certain charisme et que lui il paraissait invisible dans ce couloir. Un fin sourire s'étira sur mes lèvres, je le regardais avec condescendance mais ce n'était pas de ma faute, je n'aimais pas les gens qui ne prenaient pas soin d'eux, c'était tellement simple d'être beau de nos jours alors pourquoi se donnait-il autant de mal à être si désagréable pour mon regard bleuté. J'étais peut être une petite chose sensible mais il y avait certaines convenances qu'il fallait respecter avec moi. J'aimais que l'on soit beau, j'aimais que l'on soit classe, j'aimais que l'on soit noble dans son attitude. Lui... Il n'avait rien de tout ça. Je levais un peu la tête en le regardant, me redressant un peu plus afin de paraître plus imposant. Tout était tellement différent lorsqu'on était de mon espèce. Je sentais mieux, je voyais mieux, mais j'étais plus sensible et plus faible vis à vis de certains éléments. A côté de ça j'étais immortel et cela faisait plus de trois cent ans que j'étais présent sur cette terre. J'avais la formule de la jeunesse éternelle, bien des femmes devraient me jalouser si elle savaient ce lourd secret que je gardais en moi. Mon cœur ne battait plus, ma peau était froide et ma force bien supérieure à celle des humains. J'en étais fier, j'aimais ma condition. Elle était tellement agréable à vivre. Au début c'est dur mais au bout d'un certain temps on s'y habitue tout simplement. C'est la routine. Mes yeux translucide l'observaient et l'épiaient comme s'il était un animal sortit d'une cage. Je n'enseignais pas ici depuis longtemps mais je dois avouer que j'avais déjà croisé des élèves assez spéciaux. Il était agréable de ne pas avoir à se cacher et de pouvoir leur faire peur car, chaque personne ici sait qu'un professeur est un danger mortel. Nous avons l'obligation de ne pas les mordes, même si cela est tentant, et je ne le ferais jamais je pense mais ce serait tellement drôle si l'on nous autorisait quelques meurtres de temps à autres. Je fronçais les sourcils en le regardant, pinçant un peu mes lèvres comme à chaque fois que j'étais un tantinet embêté par une situation, il ne semblait pas aller très bien, il me donnait l'impression de quelqu'un qui avait mal. Mais quelle douleur au juste ? Le voir ainsi m'horripilais, alors je me mettais à courir vers lui, la bouche grande ouverte, les crocs sortis. Je lui sautais dessus et mes crocs se plantaient dans sa jugulaire. Je le dévorais tout simplement, sans aucune tendresse. Je laissais l'animal en moi agir, je me régalais je ne me contrôlais plus et...

« NON ! »

Comme souvent ces derniers temps, je me réveillais en sursaut après avoir fait un rêve de ce genre. Je pensais au sang, je rêvais du sang, je respirais le sang. Il me hantais jusque dans mes rêves et j'imaginais un petit élève perdu que je prenais un malin plaisir à dévorer. Cela était effrayant. Assit sur une chaise dans le grenier de l'école, je regardais autour de moi un peu paniqué. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour je reprenne mes esprits et que je remette mes vêtements en place. Je n'aimais pas me laisser aller à la bestialité, même lorsque ce n'était qu'un rêve. Je n'étais pas un monstre, je prônais la noblesse dans ma race alors ce n'était aujourd'hui que j'allais me comporter comme un animal. Je me levais et je regardais les divers objets autour de moi. J'aimais me retrouver ici pour me reposer, c'était un lieu calme qui n'était jamais visité. Pourtant... J'entendais quelqu'un qui s'approchait. Sur la défensive, j'attendais que le nouveau venu pointe le bout de son nez.

_______________________


Merci Allan ♥

Iccs Vergan a écrit:
Cette douceur destructrice, cette violence de velours... Qui n'aurait pas eu peur, de ce calme qui ne cachait qu'une rage prête à exploser ?


Merci Marouane:
 


Dernière édition par Nar O'Shanahan le Dim 4 Sep - 13:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare. Mer 10 Aoû - 3:27

Kaori avançait dans les couloirs la tête perdue dans ses pensée, elle n'avait pas vraiment penser se retrouver seule dans les couloirs mais quand on vient d'arriver on ne se fait pas forcément des mais tout de suite et elle n'avait pas réussie pour l'instant à nouer de lien avec les autres élèves. Trop chamboulée le jour de la rentrée elle se demandait encore ce qui pouvait être le pire, être dans une école dirigée par une personne vieille de trois cent ans ou que les professeurs soient de vampires.
Elle était encore partagée en ce qui concerne le fait de devenir un vampire ou non, c'était tellement étrange et en même temps tellement irréel qu'elle se réveillait le matin en se demandant si ce n'était pas un rêve. Elle n'aimait pas marcher seul dans les couloirs, elle avait toujours cette sensation désagréable d'être observée, jugée tout le temps cela devenait vraiment oppressant et elle cherchait un endroit où cette sensation disparaitrait.
Le parc n'avait pas réussit à faire disparaitre cette sensation, les salle de classes étaient interdite en dehors des cours, alors elle errait au hasard des couloirs cherchant un refuge, un endroit préservé de cette impression de toujours être observée. C'était épuisant comme si ils devaient toujours être sur leurs gardes et elle se rendit compte qu'elle commençait à accélérer les pas l'air de rien finissant par courir hors d'haleine, montant dans les escaliers l'impression que dans l'écho de ses propres pas quelqu'un la suivait. La panique s'empara de la jeune fille et elle crut voir l'ombre de ses cauchemars se matérialiser derrière elle.
Sa course devint chaotique heurtant les portes dans son désespoir elle trouva l'une d'elle non fermée avec une nouvelle volée de marche qu'elle gravie quatre à quatre poussant une porte pour arriver sur le grenier et referma la porte derrière elle s'adossant contre le battant avant de glisser jusqu’au sol retenant à grand peine ses larmes.
Elle resta prostrée un instant essayant de calmer les battements de son cœur qui tremblait dans sa poitrine, terrifiée à l'idée d'entendre des pas monter les marches et se releva jugeant qu'elle devait s'éloigner de la possible arrivée de son cauchemar. Elle resta debout hésitante sur ses jambes tremblante et finit par s'avancer à travers l'assemblage de curieux objets réunis là. S'arrêtant devant un miroir ancien elle regarda sa tenue et replaça ses cheveux et frotta un peu sa tenue blanche retirant la saleté quand elle s'était assisse contre la porte. Elle frissonna malgré elle la sensation de nouveau d'être observée était plus présente encore que dans les couloirs et c'est d'une voix mal assurée qu’elle murmura.

"- Il y a quelqu'un ?"

Elle hésitait à tourner les talons et affronter son cauchemar, ne sachant pas ce qui serait le plus prudent, rester ou s'éloigner de l'endroit. La chair de poule qu'elle avait dressait ses cheveux sur sa nuque et elle se sentait encore plus mal à l'aise que dans les couloirs. Entendant un bruit elle regarda dans la direction ne voyant qu'une vague silhouette et son cœur manqua un battement de nouveau, la peur se diffusant dans son corps croyant voir son cauchemar apparaitre devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nar O'Shanahan
» Gloomy Vigoureux

» Âge : 24
» Messages : 430
» Popularité : 496
» Race : Vampire
» Profession : Professeur de Sport.
» Absence : None.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare. Jeu 11 Aoû - 0:17

Je la regardais, cette jeune femme qui venait d'entrer ou plutôt jeune élève. Elle devait avoir près de seize ans tout au plus, encore une enfant en soit. Elle était jolie, fine et petite. Je la voyais d'ici, tapis dans l'ombre encore proche de mon fauteuil. Comment connaissait-elle ce lieux, comment cela se faisait-il qu'elle était dans ce grenier qui était normalement interdit aux élèves ? Ici il y avait de divers objets tous plus surprenants les uns des autres mais ils ne m'intéressaient pas, je venais ici pour savourer le calme et l'obscurité. Aucun rayon UV, aucune chance de se faire bruler, juste la pénombre faiblement éclairée par une petite lampe de chevet que j'avais au préalable allumé plus tôt dans la soirée. Elle semblait un peu effrayée, alors je devrais faire attention à ne pas la faire hurler, ce serait une bonne chose en effet. Je n'aimais pas attirer l'attention sur moi alors ce n'est pas aujourd'hui que j'allais commencer. Je n'avais pas encore donné de cours de sports, j'attendais le feu vert de la directrice, attendant que ses élèves soient assez habitués pour pouvoir suivre un cours où ils ne seront pas enfermés dans une petite pièce mais dans un grand gymnase. Bien évidemment il était hors de question que je leur fasse faire sport à l'extérieur. Les rayons du soleil me tueraient sur place. Alors j'essayais de varier mon enseignement d'éducation sportive au mieux que je pouvais tout en restant en salle.

« Que faites vous ici mademoiselle ? Vous n'êtes pas censée vous rendre dans le grenier, c'est interdit vous savez ? »

Je soupirais et sortais de la pénombre pour m'avancer vers elle, les mains négligemment plongées dans les poches de mon pantalon noir serré. Je ne souriais pas, mes yeux bleus translucide l'observaient en silence pour le moment. Je n'affichais encore aucune expression j'avais déjà oublié comment faisaient les humains pour se rencontrer et entamer une conversation. Ne pas la disputer tout de suite, simplement lui signifier qu'elle n'a pas le droit d'être là mais je peux aussi me mettre à la tester un peu. Chaque élève ici est un potentiel futur vampire, ils étaient tous nouveaux pour le moment, mais il n'était jamais trop tôt pour jouer un peu avec eux. Alors je retournais m'asseoir dans mon fauteuil et je lui montrais celui qui était juste en face, à l'identique. A croire que c'était fait exprès, mais vu la vieillesse des fauteuil ils devaient surtout être à l'abandon. J'avais presque les mêmes en l'an 1782 lorsque je vivais seul en France.

« Mais puisque vous êtes ici, venez vous asseoir près de moi et dites moi votre nom. Nous allons parler un peu, je me sentais seul. »

J'esquissais un léger sourire pour tenter de la rassurer mais je ne pense pas que le fait de dévoiler ainsi mes crocs la rassurera beaucoup. Dans tous les cas je n'y pouvais rien, j'avais des crocs je ne pouvais pas vivre sans cela. De toute façon, techniquement elle n'avait rien à craindre avec moi car nous avions l'interdiction de mordre les élèves. Après je ne dis pas que si il y avait du sang devant moi je resterais maître de la situation mais je promet de faire mon possible. Après tout je restais un monstre assoiffé de sang et j'aimais vraiment ça. J'étais le genre d'homme qui aimait se faire des orgies d'hommes et de femmes afin de se délecter de leur sang en même temps que nous profitons chacun des plaisirs de la chair. Mes yeux bleus se reposèrent sur elle, calme, et serein.

« Vous êtes vous bien intégrée dans cet établissement jeune fille ? Expliquez moi un peu ce que vous ressentez... »

J'avais soif de sentiments, d'émotions humaines, de voir comment elle réagissait en sachant que les seules personnes capables de l'encadrer ici étaient tous morts. Entre les zombis et le fantôme qui sert de directrice. Les pauvres élèves ne savaient plus où donner de la tête et en plus de ça, voilà que maintenant leurs professeurs étaient des vampires. De quoi devenir dingue.

_______________________


Merci Allan ♥

Iccs Vergan a écrit:
Cette douceur destructrice, cette violence de velours... Qui n'aurait pas eu peur, de ce calme qui ne cachait qu'une rage prête à exploser ?


Merci Marouane:
 


Dernière édition par Nar O'Shanahan le Ven 2 Sep - 14:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare. Sam 13 Aoû - 2:57

Elle fit un bond d'au moins un mètre dans les airs en sursautant en entendant une réponse venir de l'opposé de l'endroit où elle regardait. Elle était pétrifiée de peur et de surprise se tournant lentement pour se retrouver face à l'un des professeur c'est à dire un vampire et sentit ses cheveux déjà dressés dans son cou se figer sans doute pour l'éternité dans une position droite. L'analyse des mots prononcés ne vint que bien plus tard alors qu'elle essayait de se souvenir de ce que l'enseignant venait de dire. Interdiction, du moins c'était ce dont elle se souvenait et grenier, c'est vrai que c'était un endroit interdit, il leur avait été interdit d'accès normalement et elle n'avait pas fait attention dans sa fuite. Elle resta paralysée de terreur face au vampire ne sachant pas ce qu'elle devait dire ou faire.

Il s'avança un peu et elle remarqua son allure charismatique et sans vraiment s'en rendre compte elle hocha la tête à son geste et s'approcha peu à peu pour voir l'endroit ou le vampire devait venir régulièrement une petite lampe éclairant faiblement. Elle fit attention là où elle posait les pieds, prenant à garde de ne pas avoir de geste malheureux avec les affaires entassées là. Ne désirant pas avoir en plus d'un professeur en colère une directrice et sa rage pour avoir cassé l'un de ses objets. Elle remarqua la vétusté des fauteuils et ne s'en formalisa pas outre mesure et lissa sa jupe blanche en s'asseyant face au vampire sans oser regarder de trop son sourire carnassier. Elle avait aperçue les crocs et se demandait jusqu'à quelle mesure le vampire en face d'elle était moins dangereux que le monstre qui la poursuivait.

« Je suis désolée sensei, j'ignorais que c'était la porte qui menait au grenier. Je vous pris de m'excuser. »

Elle s'inclinait poliment face au professeur frémissant à ce qu'on leur avait promis comme punition s'ils entrainaient dans ce haut lieux protégé et retint un mouvement de peur posant ses mains sur les accoudoirs pour essayer de trouver une contenance face au professeur. Elle se tenait bien droite, le menton relevé et les bras de chaque côté dans un attitude des plus digne hérité d'elle ne savait d'où. Elle se tenait avec une élégance face au vampire et tentait d'afficher une assurance qu'elle n'avait pas forcément et repris la parole après une courte pause.

« Je m'appelle Kaori, sensei, Kaori Kirona, je suis dans la classe E. Quand à vos autres questions.... »

Elle frissonnait malgré la chaleur de la pièce, comment expliquer l'inexplicable, si elle s'était bien intégrer était une très bonne question, elle n'en avait fichtre aucunes idées. Elle pencha un peu la tête pour camoufler ses yeux, essayant de démêler les émotions diverses qui l'agitait, levant une main pour décaler sa mèche folle la glissant derrière son oreille avant de relever la tête le visage déterminé en reposant la main sur l'accoudoir qu'elle venait de quitter.

« Ce sont des questions compliquées, je vais essayer d'y répondre en faisant court et simple. Si je me suis bien intégrée, je n'en sais encore rien, j'ai encore du mal à réaliser qui sont les professeurs et ce qu'ils sont, et je n'ai pas encore eut le temps de discuter avec les adolescents de ma classe. »

Elle se tut un instant fermant les yeux doucement avant de les rouvrir et de lever son regard dans celui du vampire pour essayer de soutenir son regard. C'était une sensation à la fois excitante et perturbante que d’affronter une peur de ce que l'adversaire représente tout en connaissant la peur en soi. Son regard à elle exprimait beaucoup de chose, la peur certes, mais aussi la détermination et l'envie de ne pas faiblir.

« Quand à ce que je ressens, j'ai peur, peur de vous et de ce que vous représentez, pas seulement par rapport à votre condition de vampire mais par rapports au pouvoirs qu'on prêtent à ceux ci. J'ai froid malgré la chaleur ambiante de vous regarder en me demandant quels sont vos réels pouvoirs. Et je suis déterminée à donner le meilleur de moi même que cela me mène à devenir l'une d'entre vous ou pas. Le fait de ne pas pouvoir vous refléter dans un miroir, ce doit être ennuyeux pour vérifier comment on est coiffé, non ? »

Elle venait de se rendre compte de son insolence mais ne baissa pas le regard se demandant si les dons de télépathie et de constitution n'étaient que des contes pour enfants ou si ils étaient aussi terrifiant que dans les films d'horreur. Les transformations que ce soit en chauve souris ou en loup étaient elles aussi que mensonges ou vérités. Tant de choses qu'elle brulait de savoir mais n’osait pas poser en question de peur de paraitre plus indiscrète qu'elle ne l'était déjà. Elle se décida pourtant, sa curiosité plus forte que sa prudence et elle s'entendit poser la question.

« Que perd on quand on devient vampire ? Est ce que c'est douloureux comme transformation ? Est ce que vous regrettez quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nar O'Shanahan
» Gloomy Vigoureux

» Âge : 24
» Messages : 430
» Popularité : 496
» Race : Vampire
» Profession : Professeur de Sport.
» Absence : None.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare. Mer 17 Aoû - 14:30

Elle semblait avoir peur de moi. Je le voyais, je le sentais, son rythme cardiaque s'était accéléré et les pulsions de son sang à travers ses veines étaient plus fortes. Je l'entendait, je le sentais, j'en avais envie. Mais j'étais un vampire expérimenté, je savais comment me tenir, et je savais résister lorsque je sentais du sang aussi proche de moi. J'adorais la peur des gens quand ils savaient ce que j'étais. Oui, c'était une véritable jouissance de voir dans leurs yeux qu'ils n'avaient qu'une envie, partir en courant. Elle devait se poser des tas de questions, elle devait réfléchir très vite et moi j'adorais les voir confronté à leurs peurs. Vous savez, lorsqu'ils sont tellement désemparés qu'ils ne savent pas comment réagir, qu'ils cherchent sans arrêt leurs mots, qu'ils me fuient du regard. Ils ne savent pas si je suis dangereux, ils ne savent pas si j'ai faim. Elle s'excusa de façon grossière, et mon rôle de professeur, même si je n'étais pas le professeur d'Anglais, était de la reprendre lorsqu'elle s'exprimait mal. J'étais quelqu'un de très noble, quelqu'un de très fier et quelqu'un de très à cheval sur mes principes. C'est pourquoi je fis une légère grimace, restant droit dans mon fauteuil, les mains posées sur mes genoux. Je la toisais sévèrement mais fort heureusement, à la fin de sa phrase elle se corrigea elle-même. Il fallait demander le pardon et non pas s'excuser soi-même. C'est pourquoi je me détendis et j'affichais un petit sourire narquois. Assez fier de ce que je déclenchais comme émotions chez cette jeune fille. Je l'écoutais, et j'admirais sa façon de se tenir face à moi alors qu'elle était terrifiée. C'était admirable. Au milieu de sa présentation, je levais un doigt et je l'interrompais sans aucun scrupule, relevant ses paroles, un brin sceptique.

« Permettez moi une seconde Miss Kirona... Êtes-vous originaire du Japon ? Votre appellation ''Sensei'' à ma personne est assez... Mal venue étant donné que nous sommes en Angleterre. Mais je tolérerais car vous semblez être asiatique. »

Puis je me plongeais dans mon mutisme. Les coudes posés sur mes cuisses, les mains liées ensembles et le menton posé sur celles ci. Je la fixais simplement et je l'écoutais attentivement. J'étais satisfais, car c'était une personne qui arrivait à mettre des mots sur ce qu'elle ressentait même si elle avait encore du mal. Par respect et courtoisie je ne l'interrompais plus, j'attendais simplement qu'elle cesse de parler. J'eus même un petit sourire face à son insolence avec sa question sur le reflet. Il y avait beaucoup de choses qu'elle ignorait à propos de nous, il y avait tellement de légendes sur nous les vampires, sur eux les zombis, tellement que l'on ne savait plus tirer le vrai du faux. Une fois qu'elle eut fini, je me redressait un peu dans mon fauteuil et je me penchais en avant, plantant mes yeux bleus dans les siens, bruns. Je soutenais son regard, je n'affichais aucune émotions, juste la regarder et laisser le silence s'installer entre nous.

« Mon apparence ne change jamais, de ce fait, je n'ai pas besoin de me regarder dans un miroir. »

Je me redressais et me laissais aller en arrière contre le dossier. J'esquissais un grand sourire, en songeant à tout ce que j'avais perdu en devenant immortel. Il est sûr que cela est douloureux, notre corps doit se laisser mourir pour laisser place à la vermine qui vous rendra puissant. C'est étrange quand on pense à cela mais c'est ainsi que cela se passe. J'ai beaucoup souffert, j'étais un homme, un vrai, mais pourtant ce soir là j'ai pleuré de douleur. Vingt sept ans... C'est jeune maintenant. Mais plus de trois cent ans... C'est vieux pour vous, alors que c'est jeune pour un vampire.

« Ce que l'on perd ? Cela se fait au fur et à mesure. J'ai perdu mes parents, ma femme, mon royaume, mes terres, mes bêtes... J'ai tout perdu. Je me suis retrouvé seul mais on s'habitue à cela. Nous devenons puissant, tout est décuplé. Nous ne ressentons plus d'émotions, enfin cela diffère selon les personnes... Je vous parle de ce qui est de mon cas. Cependant tous nos sens sont en extase. Et puis... après nous survivons, nous apprenons à nous nourrir. »

Je me levais, pour m'approcher d'elle à pas feutrés, je me penchais au dessus d'elle, esquissant un grand sourire en dévoilant mes crocs. J'eus un petit rire et je finis par m'agenouiller en face d'elle, afin de paraître plus petit et moins effrayant.

« Vous savez de quoi je me nourris miss Kirona ? N'est-ce pas ? Vous n'êtes pas stupide. Je pense au sang, je rêve du sang, je bois le sang, toute ma vie est dirigée par le sang. Mais... »

Je me levais, et je reculais de quelques pas pour revenir siéger dans mon fauteuil favoris.

« ... Tu n'as pas à avoir peur de moi, je ne te mordrais pas, je ne suis nourris. Je ne suis pas dangereux... Enfin je crois ! Avez-vous d'autres questions... ? »

Je repris ma position initiale, ne pouvant m'arrêter de sourire. C'était toujours la même chose, toujours les mêmes questions que l'on me posait. Mais j'avais l'habitude... Tellement l'habitude.

_______________________


Merci Allan ♥

Iccs Vergan a écrit:
Cette douceur destructrice, cette violence de velours... Qui n'aurait pas eu peur, de ce calme qui ne cachait qu'une rage prête à exploser ?


Merci Marouane:
 


Dernière édition par Nar O'Shanahan le Ven 2 Sep - 14:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare. Ven 19 Aoû - 14:40

Kaori ne savait plus quoi dire, allait il se mettre en colère face à son insolence, allait il la vider de son sang et la laisser morte dans ce grenier sombre. Mourir ne lui faisait pas peur, mais savoir que son frère s'inquiéterait de sa disparition était ce qui lui faisait le plus de peine. Sa propre mort ne lui faisait pas peur, on meurt tous un jour alors la condition de vie doit être chérie pour le temps qu'elle nous ait accordée. Elle avait rougit à la remarque du professeur, elle savait bien que ses manières étaient mauvaises et mal venues en Angleterre, mais les changements de pays n'avait pas réussie à changer certaines de ses expressions. La gêne et la peur maintenant se mélangeait alors que le silence s'éternisait après qu'elle eut finit de parler.
Elle conserva son regard dans le sien alors qu'il prenait la parole à son tour, l'écoutant attentivement pour emmagasiner toutes les informations qu'il pourrait lui donner. il ne répondait pas à sa question, se reflétait il dans un miroir ou votre propre visage vous devient étranger ?

Son cœur et son corps se pétrifièrent quand il se leva s'avançant vers elle alors qu'un afflux d'adrénaline parcourait ses veines, son muscle cardiaque s’affolant à chaque pas que le professeur faisait vers elle. Elle se retenait de crier et de partir en hurlant ses mains crispée sur son uniforme blanc, le regardant se pencher vers elle puis s'accroupir ses paroles résonnant dans sa boite crânienne ou le seul mot de sang se répercutait en écho de plus ne plus lointains.

Son visage devait exprimé une peur sans nom et elle fit un effort surhumain de volonté pour rappeler à elle toutes les émotions qui traversaient son corps. Affichant après quelques instant un visage impassible et déterminé, ravalant sa peur même s'il pouvait sans doute toujours la sentir. Elle ne se laisserait pas faire, le vampire devant elle était bien moins effrayant que son propre cauchemar à elle. Elle ne lui ferait pas le plaisir de montrer sa peur et bridait ses émotions, les enfermant une par une dans des boites et reprenait sa maitrise de soi peu à peu. C'est face à un seul danger qu'elle e sentait impuissante, les autres elle les affrontait avec un courage et une détermination stupéfiante.

Il essayait de la déstabiliser en sautant du tutoiement au vouvoiement mais elle essayait de n'en rien laisser paraitre. D'autres questions à lui poser c'était en effet ce qu'elle aimerait faire, se focaliser sur ses interrogations et oublier la conditions de l'homme, enfin du vampire en face d'elle. Les questions se bousculaient dans sa tête sans doute parmi celles qu'on devait lui poser le plus souvent. Mais c'était la première fois qu'on lui donnait une autorisation aussi grande d'exprimer ses interrogations. Elle se rendit compte qu'elle serrait toujours sa robe et la lissa avant de croiser ses mains sur ses jambes et de plonger son regarda dans celui sans expression du professeur

« Votre femme était elle belle, l'aimiez vous ? Pourquoi l'avoir laissée mourir au lieu de lui proposer de vous rejoindre ? De quoi vivez vous ? Comment cela se passe t il avec le gouvernement et l'état civil ? »

Elle savait ses questions non seulement indiscrètes mais aussi personnelle. Elle voulait comprendre comment après avoir acquis une telle force il n'ait pas voulut entrainer quelqu’un qu'il aime avec lui. Elle ne prêta pas attention si ses questions avaient dérangé ou pas l'homme et poursuivit.

« N'importe qui peut il devenir vampire ? Est on obligé d'avoir ce sang, cette reconnaissance pour le devenir ? Et est ce douloureux ?... »

Elle voulait savoir même si cela devait l'effrayer, elle voulait savoir ce que cette transformation faisait. La douleur du moins celle physique est bien plus supportable que la douleur morale et elle voulait juste savoir, si cela serait si elle était choisit bien sur, pour se préparer au moins un peu pour le jour qui viendrait peut être pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nar O'Shanahan
» Gloomy Vigoureux

» Âge : 24
» Messages : 430
» Popularité : 496
» Race : Vampire
» Profession : Professeur de Sport.
» Absence : None.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare. Lun 29 Aoû - 12:17

Elle rougissait. C'était attendrissant. Lorsque nous rougissons notre sang monte subitement jusqu'à nos joues qui se teignent alors d'une jolie couche de rose plus ou moins prononcée. J'aimais fais rougir les gens car j'aimais sentir les afflux du sang en eux. J'aimais sentir leur rythme cardiaque qui s'accélérait alors que le mien était dorénavant complètement stoppé. Au début cela m'avait beaucoup perturbé d'entendre aussi bien les afflux du sang dans un corps mais au final je m'y étais habitué, trouvant ces petits bruits assez appréciables au final. On s'habitue à tout lorsqu'on est vieux de plus de trois cent ans. Les humains sont tous les mêmes lorsqu'on leur avoue notre condition. Lorsqu'on leur dit que nous sommes des morts, des sangsues, des vampires. Ils font les malins, ils acceptent de nous parler mais ils étudient tout nos gestes, ils font un bond de quinze mètre si on a le tord de s'approcher de trop près ou d'élever la voix. Ils sont tous pétrifiés de peur. On leur fait peur tout simplement et ça... ça c'est affreux au départ quand on est un homme propre sur soi qui avait une bien jolie vie. Cependant ça aussi je m'y suis habitué. Et le plus dur au final lorsqu'on est éternel, c'est de ne pas s'ennuyer, de trouver des tas et des tas de choses à faire chaque jours. S'installer dans une ville, avoir un petit quotidien, partir du jour au lendemain sans un mot et recommencer une autre vie ailleurs. Toujours le même nom, toujours la même apparence mais une personne différente à chaque fois. Bien évidemment mon histoire, mon caractère font ce que je suis, cela ne change pas mais je changeais toujours de mode de vie. Au final, où que j'aille, quand on apprend qu'il y a un homme sombre et étrange dans votre quartier, on évite de le fréquenter. C'est pourquoi ma vie sociale à longtemps été un échec cuisant.

Kaori changea, rapidement, c'est comme si sa peur s'effaçait d'un coup. Je n'avais jamais vu ça auparavant chez une personne. Et moi, j'adore faire l'idiot dans ce genre de situation. Je changeais mes manières de parler, je vouvoyais, je tutoyais, j'imposais l'impératif. Tout ça dans l'unique but de perdre ma compagne de discussion histoire de la perturber et qu'elle me prenne pour un fou. Au moins, elle évitera de trainer avec des vampires à l'avenir. Et je n'aurais peut être pas dû lui proposer de poser autant de questions qu'elle voudrait car à peine assis dans mon fauteuil, voilà que les questions fusaient une à une, ne cessant d'embourber mon esprit et surtout de remuer de vieux souvenirs enfouis depuis des siècles, que je gardais précieusement enfermés dans un coin. Elle parlait de ma femme. Ah si je l'aimais ma femme ? Au départ non, c'était un mariage arrangé comme on le faisait encore souvent à l'époque. Mais c'était la plus belle du comté de Cork. A l'époque je vivais seul dans ma demeure avec mon domestique. Rapidement, je suis tombé amoureux d'elle, elle était parfaite, elle chantait, dansait, elle savait cuisiner, elle était la bonté même. Et surtout elle pouvait enfanter.

« Elysabeth... » Murmurais-je encore dans mes pensées.

J'ai été transformé peu de temps après l'avoir mise enceinte. Ma condition de vampire ne changeait rien, je voulais continuer à avoir une vie normale. Mais être enceinte à l'époque c'était compliqué et ma belle blonde était de faible constitution. Elle est décédée en couche. Mon regard bleu voilé par les souvenirs, je restais ainsi peut être de longues minutes, sans lui répondre, sans parler, les souvenirs remontaient à la surface et c'était quelques peu douloureux. Ah saleté de nostalgie.

« Je ne souhaite à personne de devenir le monstre que je suis devenu. Elle était trop pure, trop jeune, trop belle pour rester sur terre... »

Je secouais par la suite la tête et adressais un petit sourire à l'adolescente en face de moi. J'essayais de me remémorer ses questions, voulant passer rapidement à autre chose. Elysabeth était un sujet bien trop sensible encore. Et il le serait toujours je crois. Je me passais une main dans mes cheveux noirs mi-long et je soupirais longuement avant de saisir une vieille cuillère en argent et souffler dessus pour la dépoussiérer, jouant avec par la suite.

« Vous apprendrez Miss Kirona, en fréquentant cet établissement, qu'un vampire à d'étranges pouvoir de persuasion. Il y a qu'avec le temps on sait comment s'y prendre et les autorité nous font les papiers que l'on souhaite. »

Je riais un peu. C'est vrai que comme tout le monde à peur de nous, tout le monde nous obéis et ça... Hmm qu'est ce que j'aimais ça, la soumission, l'obéissance, la crainte, les cris, les pleurs, les supplications. C'était tellement jouissif de les entendre. Je n'étais pas devenu sadique mais au bout d'un temps, à semer la terreur autour de soi sans le vouloir et bien on y prend goût tout simplement et on n'y peu rien du tout.

« Je ne peux pas parler de la transformation. Je vous prie de m'excuser. »

Je laissais tomber la cuillère dans un fracas métallique agréable pour mes oreilles, puis je me levais, époussetant mes vêtements avant de marcher un peu dans la pièce. Je ne savais pas si c'était bon de parler comme ça à une élève. Sans m'en rendre compte je lâchais un petit grognement comme à chaque fois que j'étais contrarié puis je humais l'air, l'odeur de l'humaine m'apaisant un peu. La vie de vampire était loin d'être aussi belle que tout le monde s'imaginait à cause des médias.

« Vous devriez rentrer dans votre chambre maintenant, c'est le seul lieu où vous serez en sécurité. Nous ne pouvons y entrer. »

_______________________


Merci Allan ♥

Iccs Vergan a écrit:
Cette douceur destructrice, cette violence de velours... Qui n'aurait pas eu peur, de ce calme qui ne cachait qu'une rage prête à exploser ?


Merci Marouane:
 


Dernière édition par Nar O'Shanahan le Ven 2 Sep - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare. Mer 31 Aoû - 19:07

Vous savez donc votre esprit quelque part, cette petit voix qui vous dit de faire attention, et bien cette petite voix n'était pas très présente dans l'esprit de Kao. Elle venait sans doute de lui rappeler ses souvenirs, des pensées qu'il voulait peut être garder pour lui, des choses précieuses qu'il n'avait sans doute pas envie de partager. Elle baissa la tête en l'entendant prononcer un prénom, sa voix avait l'air si triste, elle s'en voulait maintenant d'avoir poser ses questions. Elle n'avait pas voulut le rendre triste, ni nostalgiques, le passé est ce qu'il est, on ne peut pas le changer. Sinon tant de choses seraient à corriger, que ce soit dans cette vies ou dans les précédentes, tant de massacres inutiles, de vies brisées c'en était à se demander si la vie valait la peine d'être donnée à certains être qui faisait tout pour la détruire. Y a t il vraiment une notion de bien et de mal dans les agissements des personnes qui peuplent ce monde, ou bien est ce qu'on se trompe et qu'on a aucun contrôle de sa destinée. Elle rouvrit les yeux et battit des cils un instant en se rendant compte qu'elle était partie dans ses pensées durant le silence qui s'était éternisé entre eux. C'était donc un contraste entre ce qu'on est et ce qu'on devient, il n'avait pas voulut l'entrainer avec lui, il avait préféré la laisser poursuivre sa vie. Ne chérit on pas plus ce qui ne dure pas que ce qui est immortel...Cela aussi était une bonne question, elle avait tant de réponse qui manquaient, tant de choses qu'elle voulait découvrir tout en ayant peur de ces choses là.

Elle le regarda jouer avec la cuillère serrant ses mains l'une contre l'autre sur ses genoux, n'osant pas interrompre le vampire devant elle. Elle en était presque venue à considérer l'être hors du commun devant elle avec pitié, il ne semblait pas avoir choisit sa condition et cela lui faisait de la peine. Au moins elle aurait elle le choix, c'était un grand privilège au vu de ce qu'elle venait de comprendre. Et sans doute une responsabilité de taille, pour elle comme pour les idéaux qui étaient les siens. Elle écouta avec attention et enregistra les informations, se demandant si les pouvoirs étaient découvert peu à peu, il faudrait qu'ils apprennent à les maitriser aussi. Elle était impatiente de voir et de participer aux cours, la peur s'estompant face à son envie de découverte ses yeux devaient refléter son envie en brillant légèrement. Elle le regarda rire, se demandant en quoi voir les autres plier était drôle et haussa un sourcil avant de sursauter quand il lâcha la cuillère qui résonna dans la pièce comme si c'était sur une caisse de tambour qu'elle était tombée au lieu de sur la table. il se leva et elle crispa un peu ses mains sur sa jupe avant de relâcher la pression ne voulant pas salir son habit et l'observa déambuler dans la pièce sans dire un mot. Voyant qu'il voulait mettre fin ) la conversation, elle se leva à son tour s'inclinant pour saluer le professeur avant de se rappeler qu'il n'aimait pas se genre de chose. Elle se redressa et fit une révérence parfaite, inclinant un peu la tête en baissant les yeux avant de murmurer d'une voix basse et polie

« Je ne voulais pas vous rappeler de mauvais souvenirs, je vous présente mes excuse pour vous avoir importuner aussi longtemps. »

Elle sourit alors en relevant la tête et regarda une dernière fois le professeur avant de tourner les talons et commencer à s'en aller posant une main sur la poignée de la porte en espérant que le monstre ne serait plus là. Un instant de panique la saisit avant qu'elle ne ferme les yeux et pris son courage à deux mains se tournant une fois encore vers l'enseignant en rajoutant une phrase.


« Je vous remercie d'avoir pris le temps de me parler, c'était très aimable à vous. Je vous souhaites une bonne continuation sen...professeur. J'ai hâte de commencer les cours. Bonne fin de journée à vous. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nar O'Shanahan
» Gloomy Vigoureux

» Âge : 24
» Messages : 430
» Popularité : 496
» Race : Vampire
» Profession : Professeur de Sport.
» Absence : None.

MessageSujet: Re: [TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare. Sam 3 Sep - 15:06

Elle avait hâte de revenir en cours. Elle me faisait doucement sourire cette jeune fille, mais je ne dis rien de toute façon je n'avais rien à ajouter. Je ne devrais pas parler aussi longuement avec une élève et encore moins quand elle est aussi curieuse que celle là. Elle m'avait gêné avec toutes ses questions et en plus de ça je n'arrivais pas encore à répondre parfaitement. Au bout de trois siècles je n'avais même pas encore fait mon deuil de cette relation qui était vouée à mal se finir de toute façon. J'eus un soupire las avant de lui faire un petit signe de tête en guise de au revoir et je disparaissais de mon côté sans rien ajouter de plus. Toute ma vie avec Elysabeth me revint soudainement alors que je me rendais à mon bureau. C'était embarrassant et cela me dérangeait vraiment. Fichue élève, même pas capable de poser les bonnes questions.

A l'époque on se mariait jeunes et ma femme avait tout pour plaire, elle était grande, fine, belle, blonde, bouclée elle avait de grands yeux verts et pouvait faire tomber tous les hommes du comté mais ce fut avec moi qu'elle se maria et ce fut avec moi qu'elle passa le restant de sa vie. Nous étions un couple très heureux et très franchement j'étais réellement tombé amoureux d'elle, pour ne pas dire que j'étais raide dingue de cette humaine. Je la chérissais autant que je le pouvais, lui offrant des robes, des bijoux et des domestiques. Elle avait tout ce qu'elle désirait et que cédais aux moindres de ses caprices juste pour qu'elle puisse être heureuse avec un vampire et qu'elle n'ait pas peur de moi. Bien heureusement elle n'avait pas peur, au contraire. Elle m'aimait, elle m'adorait, elle adulait ma beauté et me rendait mon amour comme il se doit. Chaque nuit elle s'offrait à moi et je la chérissais entre mes draps.

Bientôt elle tomba enceinte et j'étais l'homme le plus heureux du monde. La grossesse se passait bien et elle était toujours suivit par un médecin. Mon domestique passait son temps au près d'elle à faire en sorte qu'elle ne manque de rien. Cependant moi je devais toujours être absent et régler des affaires avec mon père. C'était compliqué comme situation mais je devais m'y accommoder, c'était ainsi. Je soupirais en me frottant les yeux, maintenant assit à mon bureau. Elle prit du poids rapidement et au bout de huit mois de grossesses, elle tomba gravement malade. C'est quand je rentrais le soir au manoir que le médecin m'annonça son décès, le bébé aussi était mort. Je me retrouvais terriblement seul.

Depuis ce jour je restais un blasé de la vie qui ne disait plus rien, qui évitait de se lier et qui profitait un maximum des personnes. Je ne suis pas mauvais non mais, j'en ai juste marre de souffrir, alors j'ai enfermé mon cœur quand une boite au fond de mon esprit et je n'ai plus jamais aimé personne. J'étais bien mieux comme ça et je n'avais pas besoin de me plaindre. Mais cette élève là... Elle venait de faire ressortir le cœur que je voulais cacher. Saleté.

HRP :: Désolé c'est court mais c'est histoire de clôturer le tout..

_______________________


Merci Allan ♥

Iccs Vergan a écrit:
Cette douceur destructrice, cette violence de velours... Qui n'aurait pas eu peur, de ce calme qui ne cachait qu'une rage prête à exploser ?


Merci Marouane:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: [TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare. Dim 4 Sep - 4:41

Il avait disparu, aussi silencieusement qu'un fantôme il l'avait laissée seule, aussi seule qu'elle l'avait été avant de venir se réfugiée dans ce grenier. Elle avait du le vexer, elle aurait du se taire et fermer sa bouche pour une fois, elle avait perdue sa timidité au bien mauvais moment. Elle avait toujours la main sur la porte et soupira avant de se détourner de l'endroit où avait disparu le vampire. Elle avait du le gêner avec ses interrogations , même s'il lui avait demandé de les poser. Les gens sont si compliqués, et elle se sentait si seule, Seule sans ta présence à mes côtés, où es tu grand frère. Elle frissonna et chercha dans sa poche le carnet qu'il lui avait offert le seul lien qui lui restait pour se rassurer et rester calme et pâlit. Elle regarda avec fébrilité dans ses autres poches et se recroquevilla contre la porte se tassant sur elle même essayant de se rappeler le dernier endroit où elle avait pu le poser.

« Réfléchit....Allez ma vieille il faut que tu te rappel ce que tu en a fait.... »

Elle regarda avec inquiétude les ténèbres gagner peu à peu sur la pièce et regarda le soleil se coucher. Elle n'avait plus le choix elle se devait de retrouver où elle avait abandonner son carnet pour la dernière fois et releva la tête brusquement avant de sauter sur ses jambes. Rester ici alors que le professeur était partit pouvait être dangereux et elle avait assez de cette rencontre pour cette journée. Elle posa sa main sur la poignée de la porte et l'ouvrit en scrutant les ténèbres de l'escalier avant de s'élancer dedans. Elle ferma la porte derrière elle, l'entendant claquer alors qu'elle courrait à perdre haleine vers la porte du bas. Il devait être partit, il ne pouvait pas l'avoir attendu, il devait être partit. Son esprit était bien trop perturbé par sa rencontre avec le professeur vampire pour subir encore un choc comme celui-ci. Elle poussa la porte et se précipita à travers les couloirs en se répétant à chaque coin de couloir qu'il ne serait pas là.

« Je peux le faire, je le peux. »

Elle atteint finalement sa chambre et se jeta sur son lit après avoir refermé la porte se blottissant dans son lit laissant des larmes de peur s'écouler de son visage. Elle craquait enfin, l’orgueil laissant place au stress et à la frayeur qu'elle avait eu. Elle pleurait sans honte ne se préoccupant pas si elle gênait quelqu’un serrant son oreiller contre elle avant de tirer sa couverture et se blottir en dessous. Elle avait froid comme si rien ne pourrait jamais plus la réchauffer, comme si sa vie n'était plus qu'un désert glacé. Elle s'endormit recroquevillée sur elle même en position fœtus, deux mots audible dans le torrent de larme qui continuait de s'écouler de ses joues" Grand frère".


{Finit pour moi ! Merci pour le rp Nar ^^}
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare.

Revenir en haut Aller en bas

[TERMINE] Sweet dreams I'm your beautiful nightmare.



           Page 1 sur 1
Sauter vers: