AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Océane.

AuteurMessage
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Océane. Jeu 6 Oct - 22:37

MATHIEU - Océane




CARTE D’IDENTITÉ ♖







Nom : Mathieu
Prénom : Océane
Âge : Seize ans
Date de naissance :[08/05/1995]
Activité/Profession : Étudiante
Classe : F
Orientation sexuelle : Bisexuelle.
Code : Validé par Nar ♥

PRÉSENTATION PSYCHOLOGIQUE & PHYSIQUE♖



PRÉSENTATION MENTALE ♕

Océane ! Je t'ai déjà dit cent fois de frapper avant d'entrer !

Ça, tu le sais. Mais, taper contre une porte pour annoncer ta venue, tu trouves ça stupide. Alors, tant pis, même lorsqu'il s'agit du bureau de la psychologue, tu fais comme chez toi, jusqu'à carrément aller balancer ton sac par terre. Tu as toujours été comme ça ; irrespectueuse de la vie privée des autres. Et, puis, il faut dire que la psy, ce n'est pas la première fois que tu la vois. Et certainement pas la dernière. Alors, autant prendre tes aises, non ?

Bref, assis-toi. Je pense que tu connais la raison de ta présence ici ...

Les notes. A coup sûr. Depuis le début de l'année, les professeurs t'ont tous pris en froid, essentiellement à cause de tes résultats catastrophiques. Mais, ça aussi, tu trouves stupide. Rester le cul posé sur une chaise du matin au soir, très peu pour toi. Alors, oui, forcement, tu divagues pendant les cours. Tu rêves, dessines, parles, joues les commentateurs télé, envoies quelques boulettes de papier ici et là, fais des piles de stylos ... Et, lorsque tu es en forme, tu entraines toute la classe derrière toi. Tu as un esprit de meneur, on peut au moins le reconnaitre. D'ailleurs, beaucoup d'élèves t'apprécient pour ça. Les professeurs ... peut-être un peu moins. Mais, leurs avis et réactions, tu t'en fous éperdument ; ils sont aussi coincés que des balais dans un placard. Alors, ignorant les remarques, tu continues à rire, à discuter, à vivre. Et ça finit toujours pas tomber. Les sanctions. C'est d'ailleurs pourquoi tu es ici, non ?

Tu as pourtant du potentiel intellectuel, beaucoup de tes professeurs le disent.

Tu n'es pas bête, contrairement à ce qu'ils croient. Pas du tout. Tu utilises juste tes capacités pour d'autres choses, qui te semblent plus prioritaires. Le bonheur et la joie de vivre en font partis. Deux choses dont la plupart des gens ici ne connaissent plus vraiment. Alors oui, tu as une très grande réflexion, tu es percutant et rusée, mais si cela t'aide à devenir quelqu'un dont la vie est dénuée d'intérêt, alors autant être stupide. Un con heureux vaut mieux qu'une grosse tête solitaire. Une de tes devises préférées, que tu ne manques pas de rappeler à certaines personnes. Les gens sérieux, ça t'ennuie. Études, boulot, famille. Tout ça, tu verras lorsque le temps arrivera. En attendant, tu es jeune, énergique et pleine de surprise. Vis ta vie car, ici, elle ne risque pas de durée longtemps.

Mais il n'y a pas que ça. Hier, encore, quelqu'un a infiltré les cuisines. Le personnel n'a aucune piste, mais, moi, je te connais bien ... Trop bien. Je n'ai aucun ordre à te donner, mais, juste, fais attention.

A force de rendre une visite toutes les semaines à la psy, forcement, elle commence à pouvoir lire en toi comme dans un livre ... Il faudra penser à réduire le nombre de rendez-vous. Mais, en attendant, ton principal soucis est de te rappeler où tu as planqué les clés des cuisines, après y avoir fait un tour. Car, forcement, il n'y a que toi qui es assez folle et gourmande pour faire des visites nocturnes dans les placards. Mais, mieux qu'une simple envie de sucré, ces ballades sont aussi principalement les baptêmes de tes amis proches. Une descente au paradis.

Oh ! Et, on m'a aussi dit pour votre soirée, samedi. C'est un soir où les vampires rôdent ... et pas les meilleurs. Si j'étais persuadée que tu m'écouterais, je t'aurai bien dit d'annuler, mais ... Enfin, bref, restez bien dans les chambres.

Ton goût pour les fêtes est connu de tous. Tout comme celui pour le danger. Tu aimes la sensation de l'adrénaline courant dans ton sang, entendre les battements de ton coeur accélérés, sentir des frissons parcourir ton dos. Et pour ça, tu ferais n'importe quoi. Vraiment n'importe quoi. Si bien que parfois, dans une inconsciente la plus totale, tu te mets dans des situations extrêmement délicates, dont il t'est parfois difficile de sortir. Il faut aussi préciser que, niveau chance, tu n'es pas très gâtée. Voir pas du tout. En fait, tu es carrément un aimant à danger. Heureusement que tu aimes ça.

Bon et bien ... Je crois que c'est tout. Quelque chose dont tu voudrais me parler, peut-être ?

Et bien, tu as récemment voulu embrasser un de tes professeurs, tu es amoureuse de ton meilleur ami qui est en couple avec ta soeur, tu t'es tellement bourrée à la dernière fête que tu as cramé la quasi totalité de tes vêtements sans le vouloir et, pour finir, tu risques l'expulsion pour tes notes affreuses ... Quelque chose dont tu voudrais lui parler ? Non, rien de spécial, tout va pour le mieux ...

Apparemment, non. Alors, je te souhaite un bon travail ... A la semaine prochaine !
PRÉSENTATION PHYSIQUE ♕

Océane, c'est seulement un petit mètre soixante-six pour quarante-sept kilos tous mouillés. Mais c'est un mètre soixante-six et quarante-sept kilos d'énergie pure et de douces conneries. Une carrure semblant frêle, fine, qui rappelle la fragilité des poupées de cires. Un corps délicat, mince d'épaule, aux hanches prononcés, aux membres élancés et au muscle secrètement développés. Une anatomie tendre au regard et sauvage au toucher, qui lui confère silhouette féline et démarche attirante, aucunement légèrement retenue. Océane, elle s'impose. Elle marche vite, droit, la tête haute et le buste bombé. Elle se moque des avis et des préjugés, se contentant d'enjamber tranquillement les obstacles de la vie. Mais, si un jour encore, elle venait à tomber une nouvelle fois, elle ne s'en relèverait probablement pas ~
Océane. Douce Océane. Un prénom qui fond dans la bouche, légèrement acide, avec un arrière-gout fruité. Un mot qui rappelle la mer, les falaises, les vagues s'écrasant sur les rochers, l'écume se retirant lentement ... Mais, sans vouloir la vexer, rien en elle ne fait penser à cet univers bleu. Parce que, Océane, ce n'est rien d'autre que le feu.

Océ', elle se voit de loin. De très loin même. Peut-être d'un peu trop loin. Il faut dire qu'avec une telle chevelure, elle se démarque plutôt bien des autres. Anciennement d'un brun terne, ses cheveux abordent depuis maintenant quelques années une teinte rose pâle, à la limite du rouge lorsqu'ils sont exposés au soleil. Autrement dit, ça ne passe pas vraiment inaperçu. Mais vu son amour prononcé pour l'originalité, il n'est finalement pas très surprenant de savoir qu'elle se teint régulièrement les cheveux. Elle ne consacre pas beaucoup d'importance au naturel, contrairement aux différences, qu'elle vénère. Du moins, physiquement parlant.

Étant quelqu'un qui harmonise tout ce qu'elle peut, il n'a rien d'étonnant au fait qu'elle porte presque constamment des lentilles, de couleur identique à ses cheveux. Globalement, ça lui fait une tête de poupée, symétrique et dans les mêmes teintes. Elle aime beaucoup ça, la similarité yeux/cheveux. Mais, malgré qu'elle porte une fine plaque de verre sur les yeux, le regard d'Océane reste le même. Une lueur faussement angélique et innocente, qui éclaire doucement son visage. Une aura douce et chaleureuse, appelant aux rayons du soleil en temps estival. Un regard captivant et joyeux. Rien de plus. Rien de moins.

En ce qui concerne les tenues vestimentaires, Océane fait toujours dans le basique. Baskets, short et T-shirt. Grande fan de rock et métal, elle a toujours un casque visé sur la tête, assortit à ses cheveux. Forcement. Elle possède aussi une bague en ambre, que lui a offert son meilleur ami pour son départ à l’académie. De temps à autre, elle porte une croix en pendentif. Rien de religieux, non. C'est juste un porte-bonheur. Et Océane en a souvent besoin ...

HISTOIRE DU PERSONNAGE ♖



Lettres de remerciement. Lettres de menace. Factures. Lettres de vacances.
Rien de bien nouveau. Attrapant les quelques enveloppes sans y prêter réellement attention, tu fermes la boite aux lettre, avant d'attraper ton sac de sport et de rentrer chez toi. Après avoir fermé la porte d'un petit coup de pied, tu poses tes affaires dans le hall, avant de te diriger vers la cuisine. ta mère s'y trouve, occupée à faire le repas du soir. A ton arrivée, elle marmonna quelques mots, visiblement trop concentrée pour parler distinctement. A tout hasard, tu déclares que oui, ton entrainement de lutte s'était bien passé et qu'une compétition allait bientôt avoir lieu. Cette réponse parait satisfaire ta mère, qui replonge alors corps et âme dans sa recette. Tout en sirotant un verre d'eau fraiche, tu dérives dans le salon, le courrier toujours à la main, en quête de la télécommande de la télévision. Tu viens de le déposer sur une table lorsqu'une enveloppe s'échappe de tes mains, pour tomber sur le sol. Haussant un sourcil, tu t'abaisses pour la ramasser, avant de la retourner. Rainbow Academy ...
Mamaaaan ! Je t'ai déjà dit que je ne voulais pas d'une école anglaise !
Tout en poussant un long soupir, tu portes le papier à tes dents, pour en déchirer l'extrémité. A l'intérieur se trouve une brochure pour "un lycée exceptionnel". En tant normal, tu aurais réduit la feuille en bouillie, criant au et fort que tu ne voulais pas quitter la France. L'incident se serait clos à cet instant. Et sa vie aurait continué normalement. Mais, là, étrangement, tu te sens attirée par le texte, que tu dévores déjà avidement sans t'en compte. Ça as l'air super ... Saisit par un élan d'énergie, tu fonces dans la cuisine, pour agiter la lettre sous le nez de ta mère. Celle-ci l'attrape, ne comprenant pas trop où tu veux en venir. Tu t'en fous, tant qu'elle la lit. Tout comme toi, dès les premières phrases, ta mère écarquille les yeux et ouvre la bouche. Ça y est. C'est dans la poche. Tu vas-y aller.
________________________

Alors, c'est décidé, tu t'en vas ?
Tu changes le téléphone d'oreille, tout en continuant d'entasser tes vêtements dans une valise évidemment trop petite.
Ne soit pas triste, on se reverra ! Et puis, je t'appellerais, c'est promis.
Tu dis ça maintenant. Mais, une fois là-bas, tu verras que c'est pas aussi simple ...
Alex ! Voyons ! Déprime pas comme ça, tu vas finir par me faire regretter mon départ.
T'as raison, faut pas. Mais, avant que tu partes, j'aimerais te dire quelque chose ...
Tu t'arrêtes. Serait-ce enfin le moment tant attendu des films d'amour ? Serait-ce enfin le jour où ton meilleur ami te dira qu'il t'aime éperdument ? Un sourire se dessine immédiatement sur ton visage, alors que tu t'assoies tranquillement sur ton lit. Remettant machinalement une mèche de cheveux derrière ton oreille, tu penches légèrement la tête et ferme les yeux. C'est maintenant. Tu en es sûre. Et tu es prêtes.
... Je sors avec ta sœur depuis deux mois.
... Pardon ? Tu n'en reviens pas. Ça t'est même tellement inconcevable que, sur le coup, tu ne ressens rien. La joie n'a pas encore eu le temps de quitter ton corps. Alors, tu restes là, en état de choc, à attendre la suite des événements. Derrière tes paupières closes, tu vois ton monde s'écrouler peu à peu, au rythme irrégulier des battements de ton cœur. Tu as envie de hurler. De crier. D'exposer au monde ta peine et ta haine. Mais tu ne peux rien dire. Tu es clouée là, sur ton lit de princesse, ne comprenant toujours pas pourquoi ton sauveur n'est pas là. Et tu bascules, lentement ...
Océane ? T'es là ?

BIIIIIIIIIIP.
________________________
Ne sois pas bête, je t'ai déjà dit que c'était parce que je n'avais plus de crédit que ça avait coupé. Non, non. T'inquiètes. Ouuuuui ! Je t'assure, je suis heureuse pour vous. C'est juste que, ma soeur et mon meilleur ami ... Va falloir que je m'y habitue. Oh ! J'arrive là, je dois te laisser ! Bisou !
Tu fermes finalement ton portable, pour le glisser dans ta poche. Devant toi se dresse la prestigieuse école Rainbow Academy. Rien qu'à la voir, tu n'as qu'une envie : foncer. Mais, vu le poids de ta valise, ajouté à celui de ta guitare, ça risque d'être un peu dur pour toi ... A cet instant, une pure joie explose dans ton cœur, tel un magnifique feu d'artifice. Étrangement, le fait que tous ici parlent une langue différente que la tienne ne t'inquiète pas. Mieux, ça t'amuses. Tu ne pigeras presque rien à leurs conversation et essayera maladroitement de décrypter le plus gros du sujet. Et puis, ils ne doivent pas en voir souvent, des petites françaises, à Rainbow. Alors ouais, tu kiffes déjà cette école, ainsi que tout ce qu'elle va t'apporter. Et, alors que tu passes l'immense portail, une onde indescriptible te traverse le corps. Il va t'en arriver des choses ici. Tu le sais.

________________________

Vous savez pas la dernière, les filles ? Il y a un nouveau professeur ! Il est ma-gni-fi-que ! Mieux qu'un prince ! Me faut absolument son numéro !
Les filles de ce style, tu ne peux pas les voir. Des grandes pouffiasses blondes à fortes poitrines qui glapissent dès qu'un vampire pose les yeux sur elles. Si ça ne tenait qu'à toi, tu leur foutrais des baffes à longueur de journée. Le pire est que Rainbow est peuplé à quatre-vingt-dix-neuf pour cent de ce genre de bimbo. Alors, forcement, en plus de les détester, elle, tu commences à ressentir un profond dégout pour les vampires. Les rares que tu peux voir, tu as pitié d'eux, ce qui n'est peut-être pas mieux ... Mais le fait est là ; tous ici se ressemblent affreusement. Vampire, zombi, humain. Tous manquent cruellement d'originalité. Si bien que, au final, c'est tous les mêmes. C'est ainsi que tu vois le monde qui t'entoure. Il n'y a pas les créatures fantastiques d'un côté et les simples mortels de l'autre. Non. Pour toi, les races n'existent pas. C'est juste une manière différente de vivre. Et, comme un chat blanc ne craignant pas les chats noirs, tu n'as pas peur des autres. Ce qui ne veut pas dire qu'ils te fascinent. Non. Ce sont des personnes, comme toi, qui peuvent aussi bien devenir des amis proches que tes pires ennemis. Race, couleur de peau, mode d'alimentation. Tu t'en fous complètement. La seule chose qui t'est un peu bizarre, c'est la directrice. Un fantôme ... D'après toi, elle n'existe pas.


QUI ES-TU ? ♖


Pseudonyme : Appellez-moi Océane :3
Prénom : Tarte au Pommes =)
Âge : Héhé 8D

Date de naissance :[08/05/0000]
Comment as-tu connu le forum ? : De partenariat en partenariat.
Des choses à dire ? : Je trouve que c'est dommage que les nouveaux membres ne puissent pas voir les anciennes fiches, même celles du staff. Enfin, après, c'est un choix ;D





Dernière édition par Océane Mathieu le Sam 8 Oct - 14:51, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Allan Y. Carter
» Gloomy Spécial

» Âge : 27
» Messages : 585
» Popularité : 621
» Race : Humain
» Profession : Sixième année
» Absence : Aucune

MessageSujet: Re: Océane. Ven 7 Oct - 12:05

Bienvenue dans la famille! Amuse toi bien parmi nous :D

_______________________

~Join the Pedobear Army~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nar O'Shanahan
» Gloomy Vigoureux

» Âge : 24
» Messages : 430
» Popularité : 496
» Race : Vampire
» Profession : Professeur de Sport.
» Absence : None.

MessageSujet: Re: Océane. Ven 7 Oct - 19:36

Bienvenue ici Océane ! Si tu as des questions n'hésite pas !

_______________________


Merci Allan ♥

Iccs Vergan a écrit:
Cette douceur destructrice, cette violence de velours... Qui n'aurait pas eu peur, de ce calme qui ne cachait qu'une rage prête à exploser ?


Merci Marouane:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Océane. Ven 7 Oct - 23:27

Merci à vous deux
Si j'ai des questions, je te les enverrais par mp, Nar :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Océane. Sam 8 Oct - 0:26

Bienvenue à toi Océane C:
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Océane. Sam 8 Oct - 0:35

Merci Alley :3
Juste pour dire que j'ai terminé ... Un peu bâclé, mais beuuuuh ! >___>
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nar O'Shanahan
» Gloomy Vigoureux

» Âge : 24
» Messages : 430
» Popularité : 496
» Race : Vampire
» Profession : Professeur de Sport.
» Absence : None.

MessageSujet: Re: Océane. Sam 8 Oct - 12:45

Re bonjour !

Avant d'être validée tu vas devoir procéder à plusieurs petites modifications au niveau de l'histoire.

▬ Sa langue :
    Si elle est Française et qu'elle arrive dans une école en Angleterre elle risque d'avoir quelques petit soucis de langue, à moins qu'elle ne soit bilingue ou qu'elle soit tout simplement très douée en Anglais. J'aimerais que tu précises cela.


▬ Son arrivée à R.A :
    Il serait bien que tu précises ce qu'elle ressent en apprenant au final une fois là bas que son école et dirigée par un fantôme, ses enseignants sont des vampires et il y a même des zombies. Juste ses impressions, ses ressentis, ses peurs.


Merci de faire apparaître les modifications. Je te validerais tout de suite après.

_______________________


Merci Allan ♥

Iccs Vergan a écrit:
Cette douceur destructrice, cette violence de velours... Qui n'aurait pas eu peur, de ce calme qui ne cachait qu'une rage prête à exploser ?


Merci Marouane:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Océane. Sam 8 Oct - 13:45

Tu veux me tuer, c'est ça ? TwwwwT
Enfin bref, j'ai rajouter ce que tu m'as demandé, sans vraiment rentré dans les détails. Je préfère rester flou sur ses impressions et sentiments ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nar O'Shanahan
» Gloomy Vigoureux

» Âge : 24
» Messages : 430
» Popularité : 496
» Race : Vampire
» Profession : Professeur de Sport.
» Absence : None.

MessageSujet: Re: Océane. Sam 8 Oct - 14:13

Ouaiiis je vais te mannnnnger 8D

Plus sérieusement, tout es en ordre maintenant. Bienvenue ici j'espère que tu t'amuseras bien, n'oublie pas de recenser ton avatar, de faire ta demande de chambre de voter sur les top-sites ! Et d'aller RP évidemment ! (D'ailleurs si tu veux tu peux participer au cours de sport étant donné qu'on vient de le commencer.)

Validée ! ♥

_______________________


Merci Allan ♥

Iccs Vergan a écrit:
Cette douceur destructrice, cette violence de velours... Qui n'aurait pas eu peur, de ce calme qui ne cachait qu'une rage prête à exploser ?


Merci Marouane:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Océane.

Revenir en haut Aller en bas

Océane.



           Page 1 sur 1
Sauter vers: