AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Bullies are all the same (Allan)

AuteurMessage
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Bullies are all the same (Allan) Lun 12 Sep - 16:05

11h30, fin d'une matinée de cours. Superbe matinée au passage : deux heures de technologie suivies de deux heures de mathématiques... Oh comme elle déteste les mathématiques ! Pour une raison inconnue, les chiffres, au lieu de suivre la belle logique des équations faites par son professeur, semblait se mélanger sous sa plume pour former les résultats les plus étranges. Quant à la technologie ; peut-on imaginer matière plus ennuyante ? Elle ne se souvenait déjà plus de ce qu'il y avait fait...

Inspirant par le nez, Aurélia chassa son ennui. Par la même occasion, elle capta les doux effluves qui s'élevaient de la cafétéria et, pendant quelques instants, eut l'impression de se retrouver dans sa Provence natale. En pénétrant dans la pièce, elle put reconnaitre la plupart des différents arômes qui s'élevaient : le tian, le poulet rôti, les pommes de terre cuites au four et même l'arôme sucré du melon pour le dessert. Où avaient-ils trouvés des melons à cette période de l'année ?!

Ravie, la jeune fille s'avança vers le comptoir pour y prendre ses plats. Une fois cette tâche accomplie, elle se dirigea vers une table, seule. Elle n'avait pas encore eu l'occasion de se faire de nouveau amis dans ce lieu étrange. Il fallait dire qu'elle n'avait pas vraiment essayé non plus. Elle n'y pouvait rien, sa timidité prenait le dessus et elle se contentait de rester assise dans son coin en espérant que quelqu'un fasse le premier pas qu'elle n'osait faire.
Malheureusement pour Aurélia il semblait que ses prières n’aient pas été exaucées comme elle le désirait. Certaines pimbêches de sa classe, ayant vite repéré le genre de fille qu'elle était, l'avaient pris en grippe. Après tout on rencontrait rarement de future femme ressemblant à des poupées de porcelaine, aux incroyables cheveux bleus et à la gentillesse hors du commun. Et toute sa journée était rythmée à coup de "Aurélia apporte-moi un verre d'eau", "Aurélia porte mon sac", "Aurélia fais mes devoirs, sauf ceux de mathématiques bien sûr", etc. Ça n'était pas l'enfer... Mais ça n'était pas une vie non plus. Pourtant la jeune fille se pliait à ses ordres aussi odieux qu'inappropriés sans se plaindre.

Ce midi, chance pour elle bien qu'elle n'en ait pas vraiment conscience, elle n'avait pas à se trouver en compagnie de ses bourreaux et allait donc pouvoir apprécier son repas sans entendre de critiques qui ne manquerait pas de lui faire monter les larmes aux yeux.
Mais non encore une fois, Aurélia avait tort. Comme quoi il ne fallait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué... Alors qu'elle venait de mettre une bouchée de tian dans sa bouche et qu'elle savourait le goût mêlé des aubergines, des tomates et des courgettes, le tout relevé par un peu de thym et de basilic séché, elle entendit.


"Pour une fois qu'ils font quelque chose de potable dans cette cafétéria."

Et simultanément deux plateaux se posèrent, l'un à côté d'elle et l'autre en face. Aurélia n'était pas du genre à ne pas vouloir de la compagnie des gens mais, pendant un instant, elle souhaita très fort qu'un miracle arrive et que ses deux camarades s'en aillent. Bien sûr rien ne vint.

"Oh pardon Aurélia ! C'est de la cuisine de ton pays que nous parlons."

L'air faussement navré, l'une des deux pestes, la contemplait tandis que l'autre ne cachait pas sa moquerie. Cette dernière ajouta d'ailleurs.

"De toute façon à part les boutiques de mode à Paris, je ne vois pas ce que les gens trouvent de génial à ce pays. Regarde les produits qu'on nous envoie."

Armée d'un sourire railleur, elle laissa ses yeux glisser sur Aurélia. Celle-ci avait soudain l'estomac noué et une forte envie de s'enfuir et de se réfugier dans sa chambre pour pleurer à souhait.


Dernière édition par Aurelia R. Morin le Mer 21 Sep - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Allan Y. Carter
» Gloomy Spécial

» Âge : 27
» Messages : 585
» Popularité : 621
» Race : Humain
» Profession : Sixième année
» Absence : Aucune

MessageSujet: Re: Bullies are all the same (Allan) Ven 16 Sep - 23:19

Une matinée de terminée. On aurait dit qu’il avait hâte. Il est vrai que cela faisait une bonne heure que son ventre criait famine seulement, il ne devait pas se laisser distraire. Ce qu’il avait fait ce matin ? Pas grand-chose et pourtant il avait eu une matinée remplie. Les cours reprenant, il se dit que de petites révisions ne lui feraient pas de mal. Mathématiques, Sciences de la vie et de la terre, Technologie et autres matières. Il s’était rendu à la bibliothèque histoire de se remettre dans le bain. Une fois cette séance de révision passée, il partit courir autour de l’académie, préférant garder frais et disponibles les seuls outils qu’il pourrait utiliser lors des cours de sport : ses jambes. Il avait justement pris l’habitude de faire de longue promenade ou de faire quelques courses d’endurance pour se maintenir en forme. Mais cette fois ci, il avait décidé de s’améliorer et dans cette optique, il avait accroché des poids de deux kilos sur chaque cheville. De retour à l’académie, il prit une bonne douche avant de s’atteler à sa prochaine tache : prendre un bon repas copieux.

Descendant à la cafétéria, il ne put s’empêcher de renifler l’ai à la recherche de saveur qu’il connaitrait. Apparemment, les cuisiniers auraient tendance à préparer des plats typiquement français. La France… Le pays de la cuisine raffinée. Il n’avait goûté aux plats de cette région et se délectait d’avance de pouvoir agrandir son horizon culinaire. Pour sûr, s’il n’avait pas été si timide, il aurait apprécié discuter et apprendre des deux cuistots. Simplement, il ne pourrait que goûter cette fois ci. Allant se chercher une assiette de nourriture, il se posa ensuite tranquillement à une table, seul. Découvrant de nouvelle sensation, le goût des aubergines, des tomates et des courgettes, qu’il appréciait grandement, il leva les yeux pour regarder autour de lui. Une fille à la chevelure bleue ressortait des élèves si banals. Bleue… Peut-être était-ce Gaby… Son regard se figeait sur elle, comme s’il tentait de voir au travers. Il l’analysa de haut en bas pour être sûr qu’il s’était trompé. Ce n’était pas la belle Gabrielle. Celle offerte à ses yeux semblait beaucoup moins sociable. Gaby ne se serait surement jamais retrouvée seule à une table.

Elle semblait limite rejeté des autres… Lui aussi était seul me direz-vous ? Et bien c’était justement une raison de plus pour aller la voir. Déjà que sa gentillesse ne lui laisserait pas le choix, il avait aussi l’excuse de ne pas aimer manger seul. Rassemblant son courage et ses affaires, il posa les mains sur les côtés de son plateau, signe qu’il se levait, et commençait sa levée quand il détourna le regard de son assiette pour regarder sa destination. Deux filles s’étaient installées à la même table que la fille aux cheveux et yeux bleus. Elles semblaient se connaitre toutes les trois. Ne sachant que faire, Allan entreprit d’écouter leur conversation. Il ne capta que quelques mots mais leurs gestes et expressions étaient plus que suffisantes. Certes elles se connaissaient, mais le but de ces nouvelles jeunes filles n’était pas de rejoindre une amie mais plutôt d’embêter la fille aux yeux turquoise. Ne pouvant laisser cela se passer sous ses yeux, le téméraire élève de la Rainbow Académie se leva, portant son plateau pour s’installer à la seule place restante sur la table. Les yeux des filles se braquèrent sur l’intrus qui de s’installer comme si de rien était :


« Je peux me joindre à vous ? »

Il avait demandé après s’être assis bien entendu. Il savait que cela surprendrai les gêneuses et qu’elle ne saurait quoi répondre. Se tournant vers la fit à la chevelure étrangement bleue, il sourit, pensant que cela aiderait celle-ci à se démêler d’une affaire délicate semblait-il.

« Loin de moi l’idée de vous espionner mais j’ai cru comprendre dans votre conversation que tu étais française. Est-ce vrai ? Si oui, sais-tu cuisiner ? J’aimerais tant apprendre à faire des plats qui ont la réputation d’être les meilleurs dans la haute gastronomie. Si non, connais-tu le nom de ce plat ? Je chercherais la recette sur internet. »

Parler de cuisine lui avait dénoué la langue. Cela faisait partie de sa part de curiosité. Il demanderait ensuite toutes les informations concernant les pâtisseries françaises. S’il avait réussi à apprendre beaucoup de l’expérience de sa mère, il voulait en savoir toujours plus. Il était comme ça. Se laissant aller dans un rêve éveillé empli de gâteaux, croissants et autres gourmandises, il en sortit rapidement lorsqu’il remarqua qu’il avait oublié la première des politesses :

« Oh ! J’allais oublier. Je m’appelle Allan. Et vous mesdemoiselles ? »

_______________________

~Join the Pedobear Army~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Bullies are all the same (Allan) Mer 21 Sep - 19:26

Alors que la bleuette cherchait un moyen d’avaler son repas en quadruple vitesse puis de partir sans avoir l’air de fuir, un élément imprévu surgit dans une scène à laquelle elle commençait à s’habituer. E effet tous les midis, ces séances de tortures psychologiques se répétaient, seuls le sujet changeait mais il tournait invariablement autour d’elle et de ses origines oh combien disgracieuses. Aurélia ne comprenait pas ; pourquoi une telle haine envers ses origines ? En quoi sa nationalité était-elle un facteur de rejet si important ? Bref, elle s’était un peu égarée dans ses pensées peu joyeuses…
Cet imprévu fut tout d’abord une voix masculine… Curieuse de voir qui avait osé interrompre les deux pestes, Aurelia releva la tête pour regarder le jeune homme à qui la voix appartenait. Elle ne vit d’abord que deux billes faites d’ambre, non un peu plus foncé que de l’ambre… Ces deux joyaux étaient en fait des yeux légèrement bridés, témoignant ainsi d’un métissage asiatique. La jeune fille faisait face aux plus beaux yeux qu’elle ait jamais contemplés ; pour ne rien gâcher ils étaient emplis d’une joie de vivre qui donnait envie de sourire rien qu’en les observant et c’est d’ailleurs ce que fit la collégienne. Elle eut un sourire doux et plein d’émerveillement.
Quand son cerveau se remit à fonctionner quelques secondes, elle entreprit de regarder plus en détails le garçon. Très honnêtement elle était incapable de donner son âge, le même qu’elle peut-être… A moins qu’il soit plus vieux… En tout cas il n’était pas plus jeune, elle en était sûre. Son visage était enfantin, angélique, presque féminin et pourtant aucun doute n’était permis il s’agissait bien d’un homme… Paradoxal n’est-ce pas ? Des cheveux d’une couleur châtain, semblable à celle qu’avait eu Aurelia à une époque lointaine, qui lui donnait envie de passer ses mains dedans histoire d’y mettre un peu plus de désordre qu’actuellement. Quand elle regarda sa tenue, elle réalisa qu’il portait l’uniforme du lycée, il était donc plus vieux qu’elle bien que son physique maigrichon n’en témoigne pas. Oh il n’avait pas la peau sur les os mais pas beaucoup de muscle et encore moins de graisse non plus. Il renvoyait une très bonne impression, typiquement le genre de gentil garçon qui vous donne envie de le serrer dans vos bras… Ou de le maltraiter selon les personnes… Aurelia était sous le charme de toute cette innocence qu’il dégageait et un rapide regard à ses « amies » lui apprit qu’elle n’était pas la seule. Pourquoi quand cette innocence venait d’elle, ces filles la maltraitaient et avec lui elles étaient prêtes à lui faire les yeux doux ???

Il s’était assis sans attendre la réponse et lui adressa un sourire qui suffit à l’envoyer dans quelques dimensions étranges, avant de l’assaillir d’un flot de paroles. Qu’il interrompit pour se plonger dans une sorte de rêverie éveillée qui lui remplit les yeux d’étoiles, les éblouissant toutes les trois de nouveau. Il en sortit pourtant rapidement pour se présenter et leur demander leur nom. Et pendant ce temps Aurelia n’avait pas encore ouvert la bouche pour lui répondre pas par timidité, cela ne l’empêchait pas d’être polie, mais juste parce qu’elle avait été trop occupé à le regarder tout bêtement. Elle ouvrit donc la bouche dans le but de lui répondre quand la blonde située à côté d’elle lui donnait un coup de coude qui la fit gémir de douleur avant de prendre la parole a grand renfort de battements de cils ridicule.


Moi c’est Carol et voici Ashley.

Elle désigna la brune face à Aurelia qui fit un grand sourire au jeune homme avant de récupérer la parole.

- Tu as les yeux bridés non ? Tu es d’origine asiatique ?
- Tu as quel âge mon chou ?
- Tu es célibataire ?

Les questions qu’il avait pu poser ? Quel intérêt ? Elles étaient destinées à la créature sans importance dont elles se servaient régulièrement. Il valait mieux donc les esquiver pour éviter qu’elle n’ait l’impression d’avoir de l’importance aux yeux de quelqu’un. Elles s’étaient trouvé un nouveau jouet et espéraient bien avoir le temps de faire quelconques trucs cochons avec lui avant que leurs copains ne débarquent.
Aurelia, quant à elle, récupéra une pomme de terre dans son plat et la mâcha sans réel envie avant de l’avaler avec difficulté, une boule s’étant formée dans sa gorge. Pour une fois qu’elle rencontrait quelqu’un qui s’intéressait à elle, qui lui posait des questions sur sa culture, sa gastronomie… Et ces pestes lui volaient la réponse. Pire ! Elle l’effaçait complètement en ne prenant même pas la peine de la présenter, la plaçant ainsi comme un objet du décor, une chose qui ne valait même pas la peine qu’on s’y attarde. Baissant de nouveau les yeux sur son plateau, elle mangea en silence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Allan Y. Carter
» Gloomy Spécial

» Âge : 27
» Messages : 585
» Popularité : 621
» Race : Humain
» Profession : Sixième année
» Absence : Aucune

MessageSujet: Re: Bullies are all the same (Allan) Mar 4 Oct - 16:55

Il le savait, son arrivée avait attiré l’attention des filles. Et c’était tout à fait son intention. Il savait que si deux emmerdeuses le regardaient, elles n’embêteraient plus la fille aux yeux turquoise. Bien entendu, il pensait que ce serait à son tour de prendre les « coups » et d’être attaqué. Il n’en fut rien. Il avait été une bonne diversion certes, mais pendant quelques instants, le silence s’installa à table. Regardant autour de lui, il remarque que la fille aux cheveux bleus avait un petit sourire dessiné sur les lèvres. La venue du jeune homme l’avait à ce point soulagée ? Il est vrai que l’atmosphère semblait tout d’un coup moins tendue ? Peut-être que cette présence masculine allait tout changer sur l’ambiance du déjeuner… Il n’en savait rien.

Il contempla plus longuement les filles. Des collégiennes d’après leur uniforme. De toute façon, il ne pensait pas les lycéennes capable d’agir de la sorte. C’était tout simplement immature. Simplement, il remarqua que son arrivée n’avait pas créé une envie de se moquer de lui mais plutôt une stupeur énorme. Elles étaient restées un moment sans rien dire, le suivant du regard tout simplement. Il remarqua que la « victime » des deux pestes avait encore une fois été attaquée. En effet, elle se préparait à répondre au jeune homme pour le renseigner sur son prénom lorsqu’elle reçut un coup de coude qui ne permit à sa bouche de ne faire sortir qu’un petit gémissement de douleur. Il ne connaitrait donc pas son nom ? Impensable. Il était certes venu pour aider cette fille, mais s’il n’apprenait pas son nom, comment lui parler de façon à ce que les deux fausses amies comprennent qu’il ne faut plus qu’elles l’embêtent ?

Après le long silence, les réponses arrivaient. Il avait appris les noms des deux jeunes filles assises en face et à côté. Carol et Ashley… Une blonde et une brune. Pour quelles raisons s’étaient-elles présentées avec tant d’engouement ? Il ne le savait pas mais n’allait surement pas tarder à le découvrir. Pendant que les questions sur les origines, l’âge et ses diverses relations fusaient, Allan remarqua que celle pour qui il était venu restait silencieuse, mangeant ses légumes dans son coin. Par respect, il savait qu’il devrait répondre à ces questions sans importance mais il était plus préoccupé de connaitre les pensées du jeune ange aux cheveux bleutés. Il la contempla longuement, laissant les voix des deux autres passer au-dessus de lui puis, dans un élan de gentillesse, regarda les deux jeunes filles l’une après l’autre avant de répondre :


« Euh…. J’ai bien des origines asiatiques… Japonaises pour être plus précis. Comme vous l’avez peut-être remarqué par mon uniforme, je suis lycéen. J’ai tout juste 16 ans… Célibataire ? Pourquoi cette question ? »

Il était gêné de répondre à cette question. Il était bien sûr célibataire. Mais pour tout vous dire, il n’était jamais sorti avec quelqu’un. Non pas qu’il n’en avait pas envie. Mais il n’en avait jamais réellement eu l’occasion. Trop absorbé par ses études ? Pas du tout. Il n’avait juste jamais pioché la bonne carte. Il avait été rejeté, pas méchamment, quelques fois par certaines filles qu’il appréciait réellement. Il savait que la tête qu’il arborait à présent trahirait surement cette information. Mais il ne s’en inquiétait pas. Après tout, il était encore jeune et avait tout son temps pour se trouver une copine. Et puis, il voulait se réserver pour celle qui habitait son cœur pour l’instant. La belle Lucy, déesse à ses yeux. Après un haussement d’épaule, pour se convaincre que cette information n’était pas capitale et qu’il pouvait la révéler, il répondit d’un ton posé :

« Je suis actuellement célibataire si vous tenez tant que ça à le savoir. Quant est-il pour vous ? »

Scrutant du regard la réaction des 3 filles, il posa ses yeux d’ambre vers la silencieuse collégienne :

« Je suis désolé, mais je n’ai pas bien compris ton nom. Et je ne me souviens pas que tu aies répondu à mes questions. »

Il arbora un nouveau sourire, comme pour rassurer celle qui semblait la plus jeune de la table. Après tout, il ne la mangerait pas. Il avala une bouchée du contenu de son assiette, tentant de découvrir quels ingrédients se cachaient derrière ce plat.

[HRP: Tenté de répondre, j'attendrais ton retour pour la suite :D]

_______________________

~Join the Pedobear Army~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Bullies are all the same (Allan)

Revenir en haut Aller en bas

Bullies are all the same (Allan)



           Page 1 sur 1
Sauter vers: