AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Aurelia

AuteurMessage
avatar

Invité
Invité


MessageSujet: Aurelia Jeu 8 Sep - 16:05

MORIN - Aurelia




CARTE D’IDENTITÉ ♖







Nom : Morin
Prénom : Aurelia Roxanne
Âge : 14 ans
Date de naissance :[19/08/1997]
Activité/Profession : Étudiante
Classe : D
Orientation sexuelle : aucune idée, n’a encore rien essayé
Code : Code validé par Nar ♥

PRÉSENTATION PSYCHOLOGIQUE & PHYSIQUE♖



PRÉSENTATION MENTALE ♕

Que dire du mental de cette jeune fille ? Elle est douce, gentille, adorable, serviable… Un peu trop même ! Aurelia n’a pas d’angélique que son physique, elle a le caractère qui va avec. Elevée dans une famille d’un statut social assez important, on lui enseigna, depuis toute jeune, comment se comporter correctement. En résultat un caractère assez effacé qui poussa beaucoup de gens à se demander s’il y avait vraiment du sang italien dans ses veines. Doutes balayés rapidement quand elle prend la parole, une fois que vous vous êtes habitué à sa voix cristalline, vous pourrez remarquer l’utilisation marquée de vocabulaire italien dans ses phrases. Elle s’exprime toujours très poliment, même si elle exècre la personne qui lui fait face. Aurelia fait aussi preuve d’une sensibilité hors du commun, transformant ses qualités en défaut dans certains cas. Le moindre acte de méchanceté, de violence envers elle ou un autre la fait fondre en larme. Sa douceur fait pourtant qu’elle se laisse maltraiter sans réagir la plupart du temps et qu’elle est bien incapable d’aider les autres.
Pourtant, il lui arrive de se montrer plus ouverte mais je vous conseille de bien vous accrochez, car il faudra bien du temps et des efforts pour qu’elle vous montre cet aspect de sa personnalité. En attendant, contentez-vous de ses sourires polis, ses rougissements et ses larmes.
PRÉSENTATION PHYSIQUE ♕

Vous voyez arriver une frêle jeune fille d’environ 1m49 pour 42kg. Elle s’avance d’une démarche hésitante et en voulant monter un escalier, se casse la figure dans un gémissement de douleur. Pris de pitié (ou pas) pour cette pauvre enfant, vous vous précipitez pour l’aider et vous enquérir de son état. Elle lève vers vous un visage de poupée, avec de grands yeux d’un bleu turquoise étonnant rempli de larmes, son petit nez tout rouge du coup qu’elle vient de recevoir (si si, elle pourra vous affirmer avoir vu le sol lui sauter à la figure) et sa bouche aux lèvres fines tordue dans une grimace de douleur. Elle acceptera votre main tendue et vous pourrez constater à quel point celle-ci et fine et petite et d’une pâleur étonnante, un signe de plus de son apparente fragilité. Votre regard retournera contempler son visage ovale et vous constaterez que oui, sa peau à vraiment cette couleur ivoire et que ce n’est pas un effet de lumière étrange, posez-lui la question et vous saurez qu’elle la tient de son père, français. Puis vos yeux seront immanquablement attirer par ses cheveux d’un bleu aussi turquoise que ses yeux, la jeune fille évitera le sujet autant que possible mais si vous veniez à insister, elle détournera le regard, rougissante, et parmi ses phrases incompréhensibles et bafouillées vous pourrez comprendre les mots « frère », « blague stupide », « shampoing » et « teinture ».
La gentille narratrice que je suis va donc interrompre son récit pour vous raconter l’anecdote plus clairement que ma petite Aurelia. Cette dernière devait être âgée d’une dizaine d’année à l’époque et possédait encore de superbes cheveux d’un blond très pâle, qu’elle tient de sa « mama » italienne. Comme vous, bienveillant être, avez pu le remarquer, la demoiselle à les cheveux relativement long. Ils touchent ses chevilles alors qu’ils sont coiffés en couette c’est dire ! Eh bien à l’époque, ils lui arrivaient, à peu de chose près, au niveau des hanches. C’était (c’est) sa plus grande fierté, Aurelia passait de longues heures à les entretenir sous le regard moqueur et comploteur de son frère. L’histoire qui nous intéresse, se déroule lors d’une belle matinée de printemps. Le frère et la sœur était en vacances, oui les vacances de Pâques vous savez ? La jeune fille s’était lever toute guillerette et avait allumé sa petite radio portable et au son d’une musique quelconque et entrainante pour aller prendre sa douche. La douche, un véritable rituel quand on possède une telle chevelure. Elle attrapa donc sa bouteille de shampoing et commença à se frotter consciencieusement le cuir chevelu … A ce stade je vais vous passer le détail car je suis un peu fainéante sur les bords et que tout le monde sait comment on prend une douche (normalement) ! Une fois sortie et enroulée dans une serviette bien moelleuse elle s’avança vers le grand miroir qui trônait dans la pièce, armée de on sèche-cheveux et d’un peigne… C’est là qu’elle découvrit le désastre ; les autres membres de la maisonnée aussi par la même occasion… Son frère éclata d’un rire tonitruant en entendant le hurlement de terreur qu’elle poussa tandis que sa mère faillit se couper un doigt avec le couteau de cuisine dont elle se servait à l’instant. Aussitôt, pensant que sa fille adorée se faisait agressée par un pervers ou un voleur qui aurait réussi à rentrer, Angelica Morin courut vers la source du bruit. Que découvrit-elle en ouvrant d’un coup la porte de la salle de bain ? Nul voleur et encore moins de violeur ; par contre sa fille chérie en pleur avec une incroyable touffe turquoise sur le crâne. Arrêtons l’anecdote là car elle est en train de devenir le récit et revenons à ce qui nous occupe.
Bref, pauvre personnage que j’ai peut-être un peu perdu en chemin, vous revoilà devant Aurelia qui vient de se relever par votre aide. Vous aurez sans doute envie de vous attarder sur ses vêtements. La plupart du temps, vous la verrez vêtue de l’uniforme tristement noir du collège : jupe plissée courte bien entendue et veste. Pour pouvoir mettre un peu plus de couleur dans ce code vestimentaire triste (comme si elle n’était pas déjà haute en couleur, je veux dire regarder ses cheveux !), elle a décidé qu’au lieu du chemisier blanc traditionnelle, elle en porterait un aussi bleu que ses cheveux. Pour se faire, elle a pris le chemisier fourni avec l’uniforme et a entreprit de le teindre. Sinon ses vêtements ressemblent fort à l’uniforme mais varie un peu selon la saison, et sont toujours dans des tons turquoise, vert d’eau, blanc, gris et noir.


HISTOIRE DU PERSONNAGE ♖


« Aurélia cara, tu as du courrier aujourd’hui. »

Sa mère lui tendit l’enveloppe fatidique, celle qui allait changer sa vie bien qu’à cet instant Aurelia l’ignorait totalement. Elle récupéra donc l’enveloppe s’en trop se soucier de ce qu’elle contenait. Certes elle y jeta bien un coup d’œil qui lui fit remarquer que cette missive était différente de son courrier habituel. Mais malheureusement pour la pauvre enveloppe, la demoiselle a plus important à faire. Qu’est-ce qui pouvait être plus important que d’ouvrir cette lettre si spéciale vous vous le demandez n’est-ce pas ? Eh bien rien de moins qu’une bonne journée de shopping voyons ! Attention je vous vois venir, la jeune fille ne visite pas les boutiques sans bonnes raisons : ses cheveux ! Eh oui encore et toujours ses cheveux. Quand on voit leur longueur on comprend aisément que leur entretien nécessite un soin attentif. D’ailleurs comme vous le comprendrez rapidement, l’obsession de la narratrice pour les cheveux d’Aurelia n’est qu’un écho de celle de la jeune fille. Donc pour en revenir à la narration, nous étions arrivés au jour fatidique du mois, le jour où elle devait renouveler son stocke de produits pour les cheveux. Cela nécessitait plusieurs heures de réflexion sur quel produit choisir car la demoiselle aimait choisir différent shampoing et après-shampoing à chaque fois.
C’est donc uniquement le soir qu’elle s’intéressa enfin à la lettre qui avait été mise négligemment de côté. Enfin elle en découvrit le contenu pour le moins étrange. Elle alla tout de même en parler à ses parents qui se révélèrent très sceptique. Pour une raison qui reste à ce jour encore inconnu, Aurélia défendit son droit à rentrer dans cette école. Après un plaidoyer surprenant de sa part, elle obtint l’occasion de se rendre à une visite. La suite tout le monde la connait. Ensorcelée par les lieux, elle ne tarda pas à y emménager.
Malgré le nombre de collégiens présent dans l’établissement, Aurélia se retrouva dans une chambre seule et n’hésita pas une seconde à l’envahir. Il sera bien temps de ranger quand elle aura un ou une colocataire. Demain sera son premier jour de cours, qui sait ce que l’avenir lui réserve dans cet établissement.

Amicalement.
Votre narratrice.

PS : Vous vous demandez quelle a été sa vie avant peut-être ? Un peu de mystère et on ne peut plus bénéfique vous ne trouvez pas ? Et si la curiosité venait à vous ronger, n’hésitez pas à venir lui parler. Elle ne vous mordra pas et finit toujours par répondre aux questions. En attendant, laissez-la dormir. N’est-elle pas adorable ainsi repliée sur elle-même dans son sommeil, avec sa peluche serrée dans les bras ?




QUI ES-TU ? ♖


Pseudonyme : Lyra
Prénom : :p
Âge : 20 ans

Date de naissance :19/08/1991
Comment as-tu connu le forum ? : par Allan la victime
Des choses à dire ? : pas vraiment





Dernière édition par Aurelia R. Morin le Ven 9 Sep - 16:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nar O'Shanahan
» Gloomy Vigoureux

» Âge : 24
» Messages : 430
» Popularité : 496
» Race : Vampire
» Profession : Professeur de Sport.
» Absence : None.

MessageSujet: Re: Aurelia Jeu 8 Sep - 18:32

Bonjour et bienvenue ici !
Si tu as des questions...N'hésites pas à harceler Allan, après tout c'est lui le souffre douleur ici. :D

Bon courage pour la suite !

_______________________


Merci Allan ♥

Iccs Vergan a écrit:
Cette douceur destructrice, cette violence de velours... Qui n'aurait pas eu peur, de ce calme qui ne cachait qu'une rage prête à exploser ?


Merci Marouane:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Allan Y. Carter
» Gloomy Spécial

» Âge : 27
» Messages : 585
» Popularité : 621
» Race : Humain
» Profession : Sixième année
» Absence : Aucune

MessageSujet: Re: Aurelia Jeu 8 Sep - 19:34

Ouais mais nan, à la différence, c'est que je peux me venger IRL après moi xDDD

Bienvenue jeune padawan qui m'a montré le RP :p

_______________________

~Join the Pedobear Army~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nar O'Shanahan
» Gloomy Vigoureux

» Âge : 24
» Messages : 430
» Popularité : 496
» Race : Vampire
» Profession : Professeur de Sport.
» Absence : None.

MessageSujet: Re: Aurelia Ven 9 Sep - 19:00

Rien à redire. Court, simple. Rapide. Validée !

_______________________


Merci Allan ♥

Iccs Vergan a écrit:
Cette douceur destructrice, cette violence de velours... Qui n'aurait pas eu peur, de ce calme qui ne cachait qu'une rage prête à exploser ?


Merci Marouane:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aurelia

Revenir en haut Aller en bas

Aurelia



           Page 1 sur 1
Sauter vers: